Innovaud: “Nouvel environnement, nouvelles opportunités”

by admin on October 4, 2016

En plein essor depuis quelques années, la technologie financière ou Fintech est un domaine d’activité qui offre de réelles opportunités à nos entrepreneurs. Des startups vaudoises se distinguent d’ailleurs régulièrement par leur expertise. Le journal « Le Monde » consacrait récemment un article à Monito (anciennement TawiPay), le site lausannois qui permet de trouver les meilleurs services pour transférer de l’argent.

Aujourd’hui l’essor de startups Fintech ainsi que d’importants changements au niveau réglementaire, tel que MiFid II pour l’Europe, exigent une remise en question des pratiques existantes. C’est pour mieux comprendre les nouveaux enjeux et opportunités qu’Innovaud a organisé, en partenariat avec la BCV, une matinée dédiée aux Fintech, avec un accent sur la gestion des risques et des réglementations.

Sept interventions ont ponctué cette matinée animée par Benoît Curdy devant un parterre d’une cinquantaine de décideurs et d’experts. Dans la première intervention, Joao-Antonio Brinca, responsable du département Stratégie et organisation de la BCV, a identifié et décrit les trois âges de la Fintech :

1) L’âge des pionniers, issus des cendres de la crise de 2008, avec des startups qui poussent des modèles en rupture, une forte visibilité et l’amorce d’un changement possible de paradigme.

2) L’âge de la réponse des acteurs traditionnels (les banques) avec une large prise de conscience, des investissements massifs, mais également un virage culturel pas toujours aisé à négocier

3) L’âge des partenariats qui émerge actuellement et qui voit les pionniers – maîtrisant le digital – et les traditionnels – ayant la confiance du client – se combiner pour améliorer le service et la marche de l’industrie. Cette intervention fut suivie par celle plus technique de Dominik Witz, Responsable de Swisscom Banking. Nos cinquante participants ont pu alors découvrir l’étendue des questions réglementaires du Fintech avec les solutions de Digital Identification and Signing.

Après ce tour d’horizon des dangers et des opportunités liées aux changements réglementaires, quatre startups et une scale-up ont été invitées à présenter leurs solutions. Avec des bureaux à Lausanne et Zurich, Edge Lab propose une solution complète de gestion des risques liés aux portefeuilles financiers pour les banques, conformément à toutes les contraintes réglementaires et avec un niveau d’intelligence aujourd’hui inédit dans son domaine. Deuxième startup à se présenter avant la pause, Qumram enregistre grâce à sa technologie tous les échanges écrits, téléphoniques et digitaux entre une banque et ses clients. Comme nous l’a expliqué son directeur des ventes, M. Patrick Siegenthaler, les nouvelles réglementations exigent que les archives puissent être consultées par les clients pendant 5 ans par les clients et 10 ans par les autorités.

Les trois dernières startups à se présenter sont toutes actives dans la gestion des risques. Basée au Swiss Technopole Y-PARC, Netguardians voit la réglementation FINMA 2016/X comme une opportunité d’améliorer la couverture des cyber risques. La scale-upd’Yverdon-les-Bains a acquis une expertise unique dans le développement de logiciels de monitoring permettant d’éviter les fraudes en milieu bancaire.
Comme on a pu le découvrir dans la présentation suivante, la société RiskConcile de Jan de Spiegelheer a également acquis une expertise certaine dans l’identification de risques.

Last but not least, nos participants ont eu le plaisir de suivre la présentation de Christophe Remillet, CEO de la startup lausannoise OneVisage. Spécialisée dans l’authentification par selfie, l’entreprise a montré tous les avantages offerts par la reconnaissance faciale 3D, une technologie qui devrait selon toute vraisemblance faire disparaître à termes les mots de passe et surtout fortement améliorer l’expérience digitale liée à l’authentification, source de tracas, de fraudes et de frustrations.

Au terme de cette matinée passionnante, il est encourageant de constater que si les défis liés aux nouvelles réglementations Fintech sont considérables, ils représentent aussi de formidables sources d’opportunités pour nos acteurs innovants qui disposent de l’expertise et des compétences nécessaires pour les relever.

Rédigé par Eugène Schön

adminInnovaud: “Nouvel environnement, nouvelles opportunités”